Du livre : Le Fils Du Mvett, «Et si c’est la Bible qui raconte Du Mvett».
Par: Justin Ondo Assoumou, « Fils Du Mvett » ou « Ngame Ekang », est un Afro-canadien, Théologien et homme d’affaires.
http://joamaconsulting.com/visite-de-prospection-2017/

Pages 17-19
Chap. 2 : A LA RECHERCHE DE L’ELEVATION DANS L’ESPRIT DES MORTS

Malgré tout ce que l’on pouvait me cacher, il était impossible de me cacher la réalité au fur et à mesure que je grandissais. Tôt dans ma jeunesse, j’avais compris que les deux parents avec lesquels j’habitais n’étaient pas mes géniteurs. De même, l’information selon laquelle j’étais un enfant maudit depuis ma naissance par les mauvais esprits et les sorciers de ne rien faire dans la vie m’était parvenue très tôt. Ces deux réalités avaient été le centre de ma réflexion. Or, en baissant les bras face à cette réalité, j’étais voué à une mort évidente. Il fallait donc que je me batte pour la vie et vaincre cette malédiction. Et pour y parvenir, je ne voulais rater aucune occasion que je trouvais propice. C’est la toute la bataille d’un enfant né hors mariage, un enfant dit-on maudit.

Cela me hantait au point que je cherchais, par ma propre force, à trouver une issue. Et puisque je ne connaissais pas réellement Dieu, Eyo’o ni Jésus-Christ, je profitais de toute occasion qui pouvait m’être offerte pour trouver la force auprès de ces mêmes mauvais esprits. Je m’étais dit que pour combattre ces esprits maléfiques, il fallait aller vers eux. Il fallait les attaquer de l’interieur. Pour combler tous ces vides en moi, j’avais donc choisi mes petits dieux pour faire face à mes difficultés dans la vie : la violence, l’orgueil, le vol, le manque de foi et la bagarre.
Alors vint un jour propice. Ma mère adoptive s’était rendue dans son village. Elle n’était pas sorcière mais elle avait été invitée à assister à une séance spirite au travers de laquelle on devait invoquer les morts…..

Cette invitation m’avait rendu heureux parce que je trouvais là une occasion en or pour entrer en contact avec les esprits de l’au-delà, dans le monde des morts. Peut-être que je rencontrerai là-bas ce Dieu qui était venu prophétiser sur moi par le songe à ma grand-mère et qui ne me montre aucun signe de ce que j’ai appris de Lui. En ce temps-là, je n’avais aucune connaissance du Vrai Dieu….

Cette séance était donc centrée sur l’invitation des esprits des morts afin de venir expliquer le sort d’une jeune fille qui avait d’énormes difficultés dans sa vie et n’évoluait nullement. Les gens de ce village avaient indiqué qu’elle ne pouvait être guérie et trouver le chemin du bonheur que si on faisait appelle à l’esprit de son oncle qui avait tout bloqué pour elle….

Après le repas du soir, dans une cuisine traditionnelle, et la mise en place, tous les participants à la cérémonie, dont j’étais également membre, devaient obligatoirement être prêts physiquement. Une poudre blanche préparée pour la circonstance nous avait servi pour imbiber nos visages, en particulier le front. Selon le maître de cérémonie, une dame, cet endroit est le point central qui devrait nous plonger vers l’au-delà…..

Il fallait taper sur un certain nombre de tranches de bois posées à même le sol dans un rythme effréné spécialement conçu pour la circonstance. J’étais aussi un des batteurs, un accompagnateur, un participant qui voulait découvrir les effets de l’au-delà.

Le Fils du Mvett voulait conquérir ce monde invisible source de son blocage social. Quant au maître de la cérémonie, la dame, elle était plus maquillée que nous, habillée de vêtements spéciaux. Elle avait placé une grande marmite au centre de l’audience et était assise sur un tabouret….

Il fallait seulement frapper, frapper et frapper. Et le Fils du Mvett frappait, il frappait, il frappait. Dans ce vacarme sonore, elle introduisit le sujet, la jeune fille, et la fit asseoir sur un tabouret apprêté pour elle. Elle fit pencher sa tête au-dessus de la marmite fumante puis elle ôta les feuilles de bananier pour les remplacer par un pagne teinte de diverses couleurs qu’elle fit sortir de sa tour de taille. Alors s’éleva une vapeur blanche suivi d’une odeur particulièrement terrifiante qui envahie toute la salle. Elle nous invita à frapper plus fort car l’esprit attendu était sur le point d’arriver. Sans se faire répéter deux fois, le Fils du Mvett frappa plus fort et il frappa plus fort. Et tout à coup,….

À la fin de cette séance, le sujet étant revenu au milieu des vivants, la maîtresse de cérémonie annonça à l’assistance qu’elle connaissait la composante des substances demandées et fera guérir la fille lors d’une autre cérémonie qu’elle organisera très prochainement….

Le Fils du Mvett venait de franchir un autre pas vers la recherche de puissance et de force humaine. Ma grand-mère avait certainement raison, je suis un enfant particulier dans cette famille.
(Lire +)

Commandez votre exemplaire à :

1/-AMAZON = Broché,  55,80 CDN$
https://www.amazon.ca/-/fr/Justin-Ondo-Assoumou/dp/6202296275/ref=sr_1_fkmr0_1?__mk_fr_CA=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&keywords=the+filds+mvett%27s&qid=1583000066&sr=8-1-fkmr0
ou à:

2/- MOREBOOKS= Price 38.90 €
https://www.morebooks.de/store/gb/book/le-fils-du-mvett/isbn/978-620-2-29627-4

3/- VERSION ELECTRONIQUE
(En cas de difficulté, contactez moi directement)
$CAN 10 (Environ 6.60 EURO OU 4.340 FRS CFA), seulement !
https://www.paypal.com/webapps/hermes?token=1YL465180X6967719&useraction=commit&mfid=1587667678084_ddbe2f06704fd